157, boulevard de la Résistance 20500 - Casablanca, Morocco +212(0) 522 448 945

Eric Gizard, l’audace du talent

Eclectique, touche-à-tout, Eric Gizard, trouve son inspiration et ses références dans les Arts Décoratifs contemporains. Fasciné par son époque, sans nier le passé, il étend ses champs d’intervention sur une multitude de sujets avec une approche très personnelle, qui confère une originalité indéniable à ses travaux. Sa patte ? Une affirmation des contrastes, des matériaux qui se heurtent aux couleurs, une exploration des clairs-obscurs, un alliage étudié de tradition et de modernité sont autant de traits caractéristiques de son travail. Après l’école des Arts Appliqués Duperré, il rejoint l’agence d’architecture Michel Boyer où il est documentaliste. Puis, il se frotte au journalisme avant de développer ses premiers projets d’architecture intérieure notamment pour les magasins Habitat. Il crée son agence EGA en 1999, où il se consacre aux projets privés, hôtels et espaces publics. En 2005, il est distingué au salon Now ! de Maison & Objet où il est sacré créateur de l’année aux côtés de la référence Andrée Putman. Ultra-réfléchi dans son approche, il affectionne les espaces bien dessinés, la lumière qui fuse, les intérieurs solaires.

 

Cosmopolite, épris du Monde et de sa variété, il se lance dans des projets différents avec la même passion. De boutiques et appartements nippons, il passe à l’élaboration de salons de thé en Corée, l’aménagement de bureaux à Shanghai, l’environnement commercial de marques de cosmétiques de luxe en Asie, des projets d’hôtels ou de résidences privées en Europe, des espaces présidentiels et boutiques parisiens, le concept d’aménagement du grand magasin Printemps à Deauville et la création du mobilier.  Et il ne s’arrête pas là ! On lui doit également à l’imagination débordante la réalisation des harmonies Cabines des A380 d’Air France et l’aménagement de leurs salons VIP à travers le Monde, les collections Metropolis (verre et carafe en cristal) et Vibration (lampe de table et applique en cristal) pour Saint Louis, une collection de tapis en laine et soie pour Chevalier Édition… En 2011, il collabore avec Steiner, pour qui il signe la collection Ypsilon (table et buffet), la chaise Oméga et le canapé Nuage, des éléments combinables adaptables à différents styles d’intérieurs. Une déclinaison complète de mobilier qui oscille entre inspiration scandinave et années cinquante, réinterprétée par le designer avec astuce, audace et contemporanéité.

Rebondissant au fil des projets avec une polyvalence, il s’adonne au design avec pour fil conducteur une simplicité répondant à des impératifs contemporains de légèreté, fluidité et lisibilité. Autre collaboration ? Une collection composée de fauteuil, canapé et méridienne pour Treca Interiors, avant de se lancer dans la décoration des espaces publics et l’aménagement de l’hôtel Novotel Munich Airport ou encore le spa du Novotel Dinard.

En parallèle de la création de lignes de mobiliers pour des éditeurs, il travaille également à la création de vaisselle, luminaires et d’objets d’art de la table pour de grandes maisons de luxe française. Côté résidences privées on lui confie des espaces à repenser, à sublimer, à Saint Germain en Laye, avenue Foch ou à Montparnasse.

Mirage

Module emboîtable losange (32.5×78.4 cm)

Sahara

Module emboîtable losange (32.5×78.4 cm)

Zellige moderne

Le design sous toutes ses formes ? Assurément. Le designer imagine pour Aït Manos une collection de zellige, sans frontières, teintée d’une modernité ravageuse. Intitulée Casablanca, elle répond à la demande de la Maison Aït Manos de révéler le regard original d’Eric Gizard sur cet ancestral zellige marocain. Le résultat ? Une collection furieusement contemporaine à partir d’un matériau millénaire.

Garder un œil sur le passé et se tourner vers l’avenir ? C’est le credo d’Aït Manos, maîtres du zellige marocain. Depuis la naissance de cet art décoratif marocain dans les confins de la médina de Fès, le zellige par Aït Manos vit en son temps. Parce qu’Aït Manos est toujours en quête d’exclusivités pour s’adapter aux demandes de ses clients, la maison a fait appel à Eric Gizard pour poursuivre l’ambition d’ancrer le zellige dans une dynamique moderne. En tant qu’éditeur Aït Manos en synergie avec Eric Gizard ont mis au point Casablanca, une collection de deux frises composées de modules emboîtables de forme losange. Baptisés « Mirage » et « Sahara », ils apparaissent comme des kaléidoscopes hypnotiques de carreaux épicés. Présenté notamment au stand de Dubaï pour Aït Manos en 2014, Casablanca reflète l’inventivité du designer et l’excellence du savoir-faire et des techniques des Ateliers Aït Manos.