157, boulevard de la Résistance 20500 - Casablanca, Morocco +212(0) 522 448 945

Musée Yves Saint Laurent, Marrakech, Maroc, Bymaro

Fontaine

Non loin du Jardin Majorelle, lieu mythique emblème de Marrakech qu’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé achètent en 1980, le musée Yves Saint Laurent s’élève. Une position géographique loin d’être anodine, avec ce musée mitoyen de cette oasis chère au couturier. Le bâtiment tout juste inauguré s’élève dans une épure novatrice. 4000 m² dépassent la vocation d’être un simple musée, mais bien un espace hors du commun, hommage à l’œuvre d’Yves Saint Laurent. Ici, dans la salle d’exposition permanente de 400m² l’œuvre du couturier français est mise en lumière par une scénographie originale signée par Christophe Martin. Une salle d’exposition temporaire, un auditorium pouvant accueillir 140 personnes, une librairie, une bibliothèque, et un café et sa terrasse composent le musée Yves Saint Laurent à Marrakech.  

La conception du musée Yves Saint Laurent a été confiée à un cabinet d’architectes français, Studio KO, auteurs de nombreux projets résidentiels et publics à New York, Londres et au Maroc.  Entre brutalisme et couleur ocre, le musée Yves Saint Laurent dénote par sa modernité, qui se fond par sa teinte dans le paysage de Marrakech. Olivier Marty et Karl Fournier imaginent donc un contraste moderniste pour ce musée, allégorie de l’œuvre d’Yves Saint Laurent. À partir des archives consacrées au couturier, le duo d’architectes imagine une transposition de la dualité entre lignes droites et courbes, les déliés et coupes franches qui saisissent lorsque l’on observe le travail d’Yves Saint Laurent. Le musée transpose ce contraste en un imposant bâtiment aux contours ultra-graphiques, à la géométrie affûtée autour de cubes que subtilement des dentelles de briques viennent habiller. Une fois à l’intérieur, c’est une autre identité qui se révèle. Plus douce, plus lumineuse, elle évoque la doublure d’un vêtement, soyeuse, délicate.

Le bâtiment est au cœur d’un espace paysagé imaginé par Madison Cox. Celui à qui l’on doit la renaissance du jardin Majorelle a imaginé le jardin de 180m2 entre aridité et luxuriance. Représentant la diversité des plantes cultivées au Maroc le jardin du musée Yves Saint Laurent à Marrakech provient de pépinières locales. Plantes endémiques au Maroc, ou adaptées à l’environnement sec de Marrakech comme les figuiers de Barbarie originaires du Mexique, mais introduits au Maroc depuis des siècles, elle constitue une flore totalement intégrée à l’environnement et aux lignes pures du musée. Des lianes de Floride parcourent le patio, dévalant les briques bleu vert. Une irruption verdoyante dans l’air chaud de Marrakech. Écho de cette harmonie entre le rappel du désert voisin et la végétation, le café s’ouvre sur une grande pièce d’eau, une fontaine géométrique, anguleuse et onirique. Rectangulaire, ode à l’apaisement, elle est entièrement composée d’un zellige à la teinte unique qui confère à l’eau une teinte vert d’eau. Ce zellige développé par les Ateliers Aït Manos pour le musée Yves Saint Laurent de Marrakech décline des nuances de gris imaginées pour donner à l’eau du bassin une teinte identique à celle que l’on trouve dans la nature, celle d’un fond de ruisseau.  Les mêmes teintes se poursuivent sur le mur adjacent d’où s’écoule de l’eau. Tout autour de ce bassin à débordement paisible, une jungle de plantes poursuit cette déferlante de vert. Luxuriantes, à large feuillage, Monstera, Strelitzia Géante, philodendrons et papyrus. Avec ce plan d’eau, cette palette de formes, de textures, de couleurs, le jardin du musée Yves Saint Laurent à Marrakech mêle inspirations marocaines, lignes cubistes, et offre un écrin à l’héritage du couturier, véritable amoureux de la ville ocre.

Type

Musée


Lieu

Maroc


Prescripteur

Bymaro