157, boulevard de la Résistance 20500 - Casablanca, Morocco +212(0) 522 448 945

Palais Dar Aziza, Palmeraie Marrakech, Maroc, Khalil Bennani

ChambreCheminéeCuisineFontaineHammamPiscineSalle de bainSalonTerrasse

Entre le palace démesuré et la maison d’hôte intime, il y a le Palais Aziza. L’hôtel niché au cœur de la Palmeraie de Marrakech combine luxe et intimité pour inviter ses hôtes dans un cocon orientaliste qui conjugue confort extrême et calme d’un lieu privé. Issu de l’expertise de professionnels passés par le Ritz Carlton, le Four Seasons et Luxury Hotels of the World, le Palais Aziza incarne une boutique-hôtel d’un genre particulier. Un cinq étoiles aux proportions idéales : 27 chambres et suites pour accueillir ses invités dans un cadre luxuriant de cinq hectares arborés. Jasmins, oliviers, palmiers et orangers entourent des pavillons privatifs où l’élégance est convoquée. Courtoisie, générosité, discrétion, le Palais Aziza donne à l’hôtellerie ses lettres de noblesse. Pour ce Palais aux airs traditionnels, Aït Manos a réalisé les zelliges iconiques marocains.  Au départ, la Maison s’est concentrée sur un Guest Pavillon avant d’entreprendre le reste de ce Palais intimiste. Pour répondre à l’imagination de l’architecte Khalil Bennani, la Maison Aït Manos livre l’essentiel de la plus pure tradition marocaine des arts décoratifs. En effet pour ce Palais, Khalil Bennani a conçu une demeure hommage à l’architecture marocaine. Architecte au parcours atypique, Khalil Bennani est ubiquiste. Palais arabe ou école de cinéma, sublimer les arts traditionnels ou à la pointe de la technologie, son éclectisme le caractérise. Fin esthète, il fait ses armes auprès du fantasque Peter Marino. De Paris où il a été formé à l’école des Beaux-Arts, il s’installe à New York où il débute en 1986 auprès du designer David Anthony. De résidences privées aux Bahamas ou yachts de luxe il répond à des exigences de grandiose. Dix ans plus tard, il rejoint l’équipe de Peter Marino, où en trois ans il jonglera entre résidences privées à Manhattan, Nice ou Palm Beach. Il prend part au projet d’extension et de rénovation de la villa Brasilia, signée par Oscar Niemeyer. Patriote, il rentre au Maroc où il conçoit l’ESAV à Marrakech avec Max Alioth, pensant une architecture puriste, fonctionnelle.

Il est également à l’origine de l’allure de l’école George Washington sur la route d’Azemmour à Casablanca, de l’hypermarché Métro ultramoderne à Marrakech aux espaces optimisés, de résidence privée à Marrakech et de la nouvelle aura de la célèbre librairie des Colonnes à Tanger. Penser à l’utilité de l’espace, sa vocation première et donner au lieu l’apparence dont il reflète l’usage est une des caractéristiques de son approche architecturale.

Au Palais Aziza, dans son palais principal on retrouve des références à la décoration marocaine. Zelliges, bejmats, tadelakts, plafonds en bois peint ou tataoui, moucharabiehs, ouvertures en ogives, bois sculpté… Une certaine opulence, où le velours des tapisseries, l’organza des voilages, se décline dans le lounge, fumoir, bibliothèque et bar anglais. Ici, on ne badine pas avec le confort. Même esprit dans les chambres et suites avant de gagner les six pavillons privatifs qui narrent l’esthétique de villes du Royaume. Jacuzzi, piscines, cheminées, patios privatifs, salles de bain aux larges proportions munies de douches à vapeur, literie luxueuse aux draps en coton égyptien, de véritables petits Palais qui invitent au repos absolu. Dans ceux-ci, Aït Manos a réalisé des revêtements en zellige traditionnel pour habiller cheminées, terrasses, murs, fontaines et une multitude d’espaces qui reflètent toute la dextérité des artisans marocains et la beauté de la tradition du zellige, art séculaire. 

Type

Palais


Lieu

Maroc


Prescripteur

Khalil Bennani