157, boulevard de la Résistance 20500 - Casablanca, Morocco +212(0) 522 448 945
Salle de bainTerrasse

Résidence privée, Australie, Hess Howen

Sydney Australie, 2014, les architectes de la célèbre agence de Brian Hess et Paul Hoen imaginent une résidence privée au design mêlant habilement modernité et éléments anciens. Cette résidence c’est « The Hermitage », une maison victorienne bâtie en 1831, propriété des Hemmes depuis 1974. La maison de famille, « The Hermitage » devenue résidence principale de Justin Hemmes entreprend sa transformation sous l’œil avisé du cabinet australien. Le fil conducteur ? Préserver l’intégrité historique de la bâtisse tout en lui conférant une nouvelle vie, une nouvelle impulsion. 7000 mètres carrés à reconcevoir, une mission de taille pour Hess. Conserver la convivialité de la maison de famille, la noblesse des matériaux, tout en y distillant un caractère méditerranéen et éclectique. La rénovation a impliqué la démolition d’une extension construite en 1960 et l’ouverture de nombreux espaces à l’aide de larges fenêtres, de murs abattus et de portes déplacées. L’aspect de l’imposante demeure de deux étages a été complètement revu pour répondre aux impératifs d’une résidence principale, permettre une fluidité de mouvement et un quotidien fonctionnel. Relocaliser la cuisine, repenser le dressing sont quelques exemples des nombreux aménagements effectués dans cette optique. Escalier en colimaçon en acier blanc, larges verrières en acier, viennent donner luminosité et ampleur à la maison. Matériaux et mobiliers ont été choisis avec pour objectif d’adhérer à la vie du maître des lieux. Privilégier confort, facilité d’usage, utilité avec des matières qui s’intègrent dans une demeure centenaire, avec une patine particulière. Pour ne pas contraster avec les matériaux existants, conférer à la maison son cachet si particulier, Hess propose des murs d’argile nue, du Tadelakt marocain, des carreaux de zellige, des planchers en chêne… Des matériaux ancestraux traités tout en modernité en somme. Pour poursuivre cette réécriture de l’histoire, le contemporain et l’ancien, les antiquités et le moderne, créations locales et éditions de mobilier design incontournables se mêlent.

Dans la salle à manger, un lustre de Lindsey Adelman diffuse sa lumière sur une table BDDW et les « Summer Arms chairs» de Paola Navone (lien vers collaborations) . Dans la pièce à vivre le B&B Italia « JJ rocking chair » de Space Furniture prend place non loin d’un Baxter « Chester Moon sofa » de Paola Navone. Avec subtilité ils conçoivent un alliage de mobilier aux accents contemporains qui côtoie en toute harmonie des matériaux ancestraux. Le maître mot ? Lumière ! Des verrières s’ouvrent sur un jardin à l’allure châtelaine, les pierres de taille répondent à une décoration qui mélange industriel, tendance, rustique et vintage. Dans cette maison historique en front de mer ils parviennent à conserver l’essence de l’histoire tout en y injectant sans aucun anachronisme choquant des éléments décoratifs actuels avec raffinement et naturel. Ici, le neuf sublime l’ancien, tout s’accorde, les créations signées Paola Navone répondent au plancher massif, les fauteuils Acapulco par Horne s’invitent sur la terrasse en pierres, les tabourets de bar Era de Michael Tonet longent l’îlot de la cuisine aux airs de maison de campagne… Et partout, le zellige d’Aït Manos ponctue cette belle mise au goût du jour de cette demeure australienne. Il s’imbrique dans du plancher noble, il habille une salle de bain baignée de lumière, il confère à la piscine une allure exotique, il confère du graphisme aux sols. Le résultat ? Une demeure ouverte sur la mer aux accents méditerranéens, à la noblesse qui traverse les âges et à l’allure furieusement moderne.

Type

Résidence privée

Lieu

Australie

Prescripteur

Hess Howen